Lieu pré-repéré par le réseau Film France
61955
màj : 13/12/2013
Ville de Jouy-en-Josas - Ecole Jeanne Blum
78350 Jouy En Josas
France
Contacter la commission

Film Paris Region, Commission du Film Ile-de-France

|

61955
Ville de Jouy-en-Josas - Ecole Jeanne Blum
78350 Jouy En Josas
France
Contacter la commission

Film Paris Region, Commission du Film Ile-de-France

|

Crédits : Commission du Film IDF
Légende :
Crédits : Commission du Film IDF
Légende :
Crédits : Commission du Film IDF
Légende :
Crédits : Commission du Film IDF
Légende :
Crédits : Commission du Film IDF
Légende :
Type de lieu
Environnement
Campagne,
Parc ou jardin
Présentation générale
Etat du lieu
Bon état général
Historique du lieu
L’histoire de Jouy-en-Josas nous est connue précisément à partir du IX e siècle, grâce aux écrits des moines de l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés qui défrichèrent les terres. Pourtant, des traces d’occupation attestent d’une première présence humaine dès la préhistoire : silex, stèles gauloises aux Metz, pièces de monnaies mérovingiennes,…
Sous l’impulsion de l’Abbaye, le village faisait preuve de dynamisme (entre 400 et 500 habitants au XI e siècle). Mais avec la diminution du pouvoir de celle-ci, la terre usurpée ou revendue passa aux mains des seigneurs.
A partir de la fin du XV e siècle, avec la nouvelle prospérité du village, les seigneuries passèrent à diverses familles qui s’illustrèrent dans les Armes, dans l’Eglise, ou directement au service du Roi : Antoine d’Aquin, médecin de Louis XIV ou son petit fils Antoine Louis de Rouillé, Secrétaire d’Etat à la Marine et aux Affaires Etrangères sous Louis XV.
En 1760, un jeune allemand de 22 ans, Christophe-Philippe Oberkampf, s’installe à Jouy-en-Josas et vient jeter les bases d’une industrie destinée à prendre un merveilleux essor : l’industrie des Toiles de Jouy.

Créée en 1974 par Jeanne Blum à Jouy en Josas (Yvelines), l'école est agréée par la Formation Professionnelle et subventionnée par le Conseil Régional d'Ile de France.
L'école Jeanne Blum a pour vocation de permettre à des jeunes déscolarisés et à des adultes en reconversion de préparer des carrières paramédicales.
Elle accueille environ 140 stagiaires, encadrés par une équipe professionnelle pluridisciplinaire.
Période de construction
XIX° Siècle