Lieu pré-repéré par le réseau Film France
80269
màj : 21/04/2021
Village de Saint-Bertrand-de-Comminges
31510 Saint-Bertrand-de-Comminges
France
Contacter la commission

Commission du film Occitanie / Ciné 32 : Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Ariège

| +33 (0)5 62 63 69 30

80269
Village de Saint-Bertrand-de-Comminges
31510 Saint-Bertrand-de-Comminges
France
Contacter la commission

Commission du film Occitanie / Ciné 32 : Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Ariège

| +33 (0)5 62 63 69 30

Crédits : Sarah Vallez
Crédits : Sarah Vallez
Crédits : Sarah Vallez
Crédits : Sarah Vallez
Crédits : Sarah Vallez
Type de lieu
Environnement
Campagne,
Montagne
Présentation générale
Saint-Bertrand-de-Comminges est une commune pyrénéenne française située dans le département de la Haute-Garonne en région Occitanie.
Ses habitants sont appelés les Commingeois.
Commune située au pied des Pyrénées dans le Comminges à 18 km au sud-ouest de Saint-Gaudens. C'est une commune limitrophe avec le département des Hautes-Pyrénées.

Communes limitrophes : Tibiran-Jaunac, Générest, Sacoué, Gaudent, Aveux, Sarp, Valcabrère, Labroquère.

La commune est longée par la Garonne dans sa partie nord ou elle sert de frontière naturelle avec la commune de Labroquère sur 444 mètres, elle est aussi arrosée par le Ruisseau de Rioumort2, un de ses affluent. La superficie de la commune est de 1 117 hectares ; son altitude varie de 421 à 1 016 mètres3.
À 515 m d'altitude, sur un éperon rocheux, Saint-Bertrand-de-Comminges est en position de voir le pic de Cagire, le pic du Gar, le mont Sacon, et contemple le bassin de la Garonne. Plus généralement, la ville commande les accès vers l'Espagne, Toulouse et Tarbes. Elle est desservie par un réseau routier issu de voies romaines.
Elle surplombe fièrement le site antique et la plaine. Entourée d'un rempart dont on peut encore admirer les vestiges, la cité médiévale de Saint-Bertrand-de-Comminges débordait d'activités, et comptait nombre de boutiques, auberges, celliers, forges, échoppes d’artisans, maisons particulières, vignes et jardins. Ainsi qu'un hôpital et une prison.
La cathédrale était le centre d'un enclos fortifié, le "scepte", composé du palais épiscopal, des maisons canoniales, d'un cimetière, du cloître et de quatre maisons de chanoines. Des textes médiévaux mentionnent d'ailleurs l'existence d'un pont-levis qui aurait relié le scepte à la ville. 
Les petites rues tortueuses et pentues vous entraînent à la découverte du patrimoine médiéval enrichi de remplois romains. En effet, quantité  de pierres et de sculptures ayant appartenu à la cité antique ont été recyclées et utilisées lors de l'édification de la cathédrale et du développement de la ville au Moyen Age. 
Saint-Bertrand-de-Comminges, l'un des fleurons de la Haute-Garonne, au cœur des Pyrénées centrales, est reconnu par les plus beaux villages de France, les grands sites de la région Occitanie Pyrénées Méditerranée, les sites patrimoniaux remarquables et le Patrimoine Mondial de l’Unesco pour les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle.

 

Etat du lieu
Bon état général
Historique du lieu
Saint-Bertrand-de-Comminges ou 2000 ans d'une histoire tumultueuse successivement écrite par les Convènes et les Romains, puis par les Wisigoths et les Francs... De la grande cité de l’empire romain d’occident et de l’évêché rayonnant du Moyen Age subsistent un remarquable patrimoine archéologique et architectural et quantités de mystères ! Au pied de l’imposante cathédrale à l'allure de château fort se déploient les ruines du forum, du théâtre antique et de l’église paléochrétienne. Tout près de Saint-Bertrand, la paisible basilique Saint-Just de Valcabrère paraît blottie dans un décor toscan. Partout ici, le roman et le gothique, le sacré et le profane, l'art contemporain et la culture classique coexistent harmonieusement.
Et la légende rattrape l’Histoire, écrite par quelques grands personnages. Fondée au I° siècle avant J-C par un général romain, la cité antique abrite ensuite l'exil d'Hérode Antipas. Quelques siècles plus tard, trois évêques du Comminges donneront à Saint-Bertrand l'éclat qui fera sa renommée. Le premier, Bertrand de L'Isle, sera canonisé pour ses miracles. Bertrand de Got deviendra le pape Clément V. Jean de Mauléon dotera la cathédrale du chœur de stalles et de l'orgue. Au XVI°, Catherine de Médicis en personne interviendra pour que soit rendue à la population l'Alicorne du saint volé par les huguenots lors du pillage et du saccage de la ville.

De ces siècles flamboyants il nous reste aujourd'hui un village de 250 habitants, un rayonnement culturel et un charme certains. Il y fait bon vivre et flâner, s'instruire et rêver ! Les caractères sont parfois rudes, mais les temps paisibles, loin des soubresauts de l'histoire.
Les communes de Saint-Bertrand-de-Comminges et Valcabrère sont devenues des lieux touristiques emblématiques. A ce titre, elles sont distinguées par le label grands sites de la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée, le label sites patrimoniaux remarquables et le label des plus beaux villages de France. Elles sont également inscrites au Patrimoine Mondial de l’Unesco pour les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle.
Style dominant
Antiquité,
Moyen-Âge,
Architecture régionale traditionnelle