Lieu pré-repéré par le réseau Film France
77455
màj : 19/03/2019
Porte des Allemands - Metz
57000 Metz
France
Contacter la commission

Bureau des images Grand Est - Site de Nancy

| + 33 (0)6 89 94 07 44

77455
Porte des Allemands - Metz
57000 Metz
France
Contacter la commission

Bureau des images Grand Est - Site de Nancy

| + 33 (0)6 89 94 07 44

Crédits : BAT GRAND-EST / Sylvie Guillaume
Crédits : BAT GRAND-EST / Sylvie Guillaume
Crédits : BAT GRAND-EST / Sylvie Guillaume
Crédits : BAT GRAND-EST / Sylvie Guillaume
Crédits : BAT GRAND-EST / Sylvie Guillaume
Type de lieu
Environnement
Rivière ou fleuve,
Ville
Présentation générale

La porte des Allemands est une porte de ville fortifiée à l’est de Metz. Elle sert de pont sur la Seille du XIIIᵉ siècle au début du XXᵉ siècle. L’édifice est aujourd’hui le plus important vestige des remparts médiévaux messins et témoigne de l’évolution de l’architecture militaire de Metz au Moyen Âge.

Etat du lieu
Bon état général,
En ruines,
Restauré ou Rénové
Historique du lieu
Véritable petit château fort autonome et très emblématique de la ville, la Porte des Allemands doit son nom aux chevaliers teutoniques, ou frères hospitaliers de Notre Dame des Allemands, qui fondent un hôpital à proximité dès le 13ème siècle. Il s’agit du bâtiment le plus imposant subsistant des remparts médiévaux, à la fois une double porte et un pont sur la Seille. De la Porte des Allemands part le circuit des remparts, qui permet de découvrir les vestiges des fortifications de la ville de Metz.

Sa construction est entreprise en 1230 avec l’édification d’une première porte orientée vers le centre-ville et formée de deux tours rondes relativement étroites, primitivement réunies par une arcade en ogive, dont il ne reste que les amorces. Une édification contemporaine du renforcement de l’ensemble des remparts messins a lieu. Ils atteignent à cette époque une longueur de sept kilomètres.

Afin de contrôler l’accès au pont qui enjambe la Seille et qui relie la ville à la campagne, deux nouvelles tours, plus imposantes, dotées de nombreux éléments d’architecture militaire, sont élevées vers 1445 pour défendre l’entrée du pont. Comme l’atteste une inscription gothique mutilée sur la tour de droite en sortant, « Henry de Busdorf et de Ranconval fut de cet ouvraige maistre principal en 1445 », ces dernières sont l’œuvre de Henry de Busdorff. Elle est précédée des traces d’un écu timbré du signe d’appareil de l’architecte2.

Les tours dominent la Seille d’une hauteur de vingt-huit mètres. L’épaisseur des murs, qui atteint 3,50 m, est alors adaptée à la puissance de l’artillerie naissante. Le pont est lui-même fortifié entre 1480 et 1550. Des bretèches et des échauguettes sont ajoutées au dispositif. Les deux corps de bâtiment aux voûtes largement cintrées datent de cette époque. Une inscription sur la voûte indique qu’elle est due au « Sr. Philippe d’Ex maistre et gouverneur de l’ouvrage en 1529. » Philippe d’Esch, ou d’Ex, seigneur de Neufchâtel-devant-Metz, fut maître-échevin de la ville en 1502 et en 15273. Les sculptures figurées ou zoomorphes sur la face externe du rempart et sur les tours extérieures datent de cette époque. La tour nord-est est d’ailleurs dotée d’un remarquable escalier à double hélice typique de la Renaissance datant au plus tôt du xve siècle. Les dernières modifications importantes interviennent entre 1526 et 1531 avec la construction d'une imposante fausse braie au nord de la porte des Allemands, flanquée d'une caponnière décorée d'un bas-relief4, construites par Philippe D'Esch.

Après le siège de Metz en 1552, la totalité de l’édifice sera consolidée. Comme les autres ponts de la ville, notamment le pont des Grilles, le pont de la porte des Allemands était muni de herses, pouvant barrer la rivière.

La porte des Allemands fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 3 décembre 1966.

La campagne de restauration 2013-2014 permet au public d’accéder aux deux salles Renaissance, aux tours nord ainsi qu’à la terrasse en aplomb des arcades.
Période de construction
XIII° Siècle
Style dominant
Gothique et Médiéval