75620
màj : 23/04/2023
Lycée de l'Oisellerie
Logis de l'Oisellerie
16400 La Couronne
France
Contacter la commission

Bureau d'Accueil des Tournages Magelis Charente

| 05 45 38 89 66

75620
Lycée de l'Oisellerie
Logis de l'Oisellerie
16400 La Couronne
France
Contacter la commission

Bureau d'Accueil des Tournages Magelis Charente

| 05 45 38 89 66

Crédits : Région Nouvelle-Aquitaine
Légende : le lycée côté château
Crédits : Région Nouvelle-Aquitaine
Légende : le lycée côté château
Crédits : Région Nouvelle-Aquitaine
Légende : cour intérieure du château
Crédits : Région Nouvelle-Aquitaine
Légende : cour intérieure du château
Crédits : Région Nouvelle-Aquitaine
Légende : vue alentours
Type de lieu
Environnement
Campagne
Présentation générale

Le lycée de l'Oisellerie est un lycée agricole qui propose des formations 100% nature.
Le site regroupe un bâtiment contemporain et un château classé en 1911.
On y trouve également des vignes, une distillerie, des chais ainsi que des exploitations agricoles, un terrain de sport, un gymnase...

Etat du lieu
Bon état général
Historique du lieu
Historique
Son nom vient de la fauconnerie relevant de l'abbaye de La Couronne. En effet, ce fief des abbés était à
mi-chemin entre l'abbaye et la forêt des Moines qui couvrait tout le nord de la commune de La Couronne
et appartenait à l'abbaye.
La construction du château débute en 1498 avec ce qui est maintenant une aile au pignon orné de gargouilles
et crochets de style gothique avec en milieu de façade la tourelle carrée contenant l'escalier à vis.
Elle est entreprise par Arnauld Calluaud, échevin d'Angoulême, du temps de Louise de Savoie, comtesse
d'Angoulême et mère du roi François Ier. Arnaud eut trois fils, Guillaume, André et Jean. Guillaume
devint procureur général de François Ier et Jean, évêque de Senlis et abbé de La Couronne, agrandit et
embellit le château. Il l'augmenta d'un corps de logis et de la tour ronde.
En 1526, François Ier de retour d'Espagne où il était prisonnier, vint se reposer en Angoumois et séjourna
dans le château. Lors d'une chasse au cerf, il se cassa un bras[3].
Jean Calluaud, ruiné, surtout par un litige avec l'abbaye de La Couronne le vend en 1678 à Jean de Tiers,
sieur de La Rochette, puis en 1691 à François Maulde, conseiller au présidial d'Angoulême. La famille
Maulde le gardera deux siècles.
Au début du XXe siècle s'installe une école d'agriculture ensuite transformée en lycée agricole[5].
Depuis 1989, le château appartient au Conseil général. Celui-ci décide d'y faire installer une médiathèque
du Centre départemental de documentation pédagogique de la Charente.
Le château est classé monument historique en 1911
Période de construction
XV° Siècle,
XVI° Siècle
Style dominant
Contemporain,
Louis XVI - Directoire