Lieu pré-repéré par le réseau Film France
82363
màj : 07/01/2022
Hôpitaux de Saint-Maurice - Escaliers arborés
94410 Saint-Maurice
France
Contacter la commission

Film Paris Region, Commission du Film Ile-de-France

|

82363
Hôpitaux de Saint-Maurice - Escaliers arborés
94410 Saint-Maurice
France
Contacter la commission

Film Paris Region, Commission du Film Ile-de-France

|

Crédits : Film Paris Region - Luc Detours
Légende : Hôpitaux de Saint-Maurice - Escalier arboré vers les souterrains
Crédits : Film Paris Region - Luc Detours
Légende : Hôpitaux de Saint-Maurice - Escalier arboré vers les souterrains
Crédits : Film Paris Region - Luc Detours
Légende : Hôpitaux de Saint-Maurice - Escalier arboré vers les souterrains
Crédits : Film Paris Region - Luc Detours
Légende : Hôpitaux de Saint-Maurice - Escalier arboré vers les souterrains
Crédits : Film Paris Region - Luc Detours
Légende : Hôpitaux de Saint-Maurice - Escalier arboré vers les souterrains
Type de lieu
Catégories
Environnement
Ville
Présentation générale

Construit à la fin du XIXe siècle dans un style mélant Néo-classique, Renaissance italienne et Second Empire, le site d'Esquirol des Hôpitaux de Saint-Maurice accueille des tournages.
 

Etat du lieu
Bon état général
Historique du lieu
L’hôpital est envisagé dès 1641 lorsque Sébastien Leblanc, alors conseiller du roi Louis XIII, fait donation aux frères de la Charité d’un terrain avec maisons, afin d’y accueillir et d’y soigner les malades les plus pauvres et les insensés. En 1645, un premier hospice de 7 lits est ouvert.
Les théories sur le traitement des aliénés formulées par Jean-Etienne Esquirol, médecin en chef de l'hôpital à partir de 1826, permettent en 1838 à l'architecte Emile Gilbert de reprendre l'emplacement et le bâti pour concevoir l'"Asile de Charenton". Il est terminé selon ses plans par l'architecte Arthur Diet en 1886.
Le bâtiment est le prototype de l’architecture asilaire. Les asiles devaient présenter un bâtiment central réservé aux services généraux. De chaque côté, des masses isolées entourées d'une galerie sont prévues pour loger les malades .
Le style néo-classique de l’édifice démontre l’intérêt de l’époque pour le monumental. Il est aussi fortement marqué par la Renaissance italienne et les grandes villas romaines de l’époque d’Auguste.
L'hôpital prend le nom d'Esquirol en 1970, il est protégé au titre des Monuments Historiques depuis 1998.

L'hôpital psychiatrique Esquirol fusionne en 2011 avec l'Hôpital National de Saint-Maurice pour devenir une entité nommée « Les Hôpitaux de Saint-Maurice ».
Période de construction
XIX° Siècle
Style dominant
Second Empire
Eléments architecturaux remarquables
Balustrades en fer forgé,
Cour,
Escalier (monumental),
Espaces de circulation
Matériaux
Sols intérieurs : Béton - Ciment