Lieu pré-repéré par le réseau Film France
36344
màj : 12/10/2020
Brocante de l'ancien hôpital
32700 Lectoure
France
Contacter la commission

Commission du film Occitanie / Ciné 32 : Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Ariège

| +33 (0)6 86 78 73 36

36344
Brocante de l'ancien hôpital
32700 Lectoure
France
Contacter la commission

Commission du film Occitanie / Ciné 32 : Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Ariège

| +33 (0)6 86 78 73 36

Crédits : Sarah Vallez
Crédits : ©Ciné32-Régies de Gascogne
Légende :
Crédits : ©Ciné32-Régies de Gascogne
Légende :
Crédits : ©Ciné32-Régies de Gascogne
Légende :
Crédits : ©Ciné32-Régies de Gascogne
Légende :
Type de lieu
Environnement
Ville
Présentation générale

Aujourd'hui, l'Ancien hôtital - Château des Comtes d'Armagnac accueille près de 30 exposants-brocanteurs : art populaire, antiquités, peinture, sculpture cohabitent dans les 13 salles du prestigieux édifice.
 

 

Etat du lieu
Bon état général
Historique du lieu
L’histoire du château est relativement inconnue. Tous les chroniqueurs s’accordent sur sa grande ancienneté. Il est certainement contemporain des remparts qui ceignent la ville, remontant pour la plupart à l’époque romane. Il a subi de nombreuses transformations. Il a été très tôt isolé de la ville par un rempart et des systèmes défensifs : un bastion circulaire, puis, à l’époque de Vauban, un ouvrage polygonal (demi-lune) précédé d’un fossé. Vu sa position inexpugnable par l’ouest, il fallait entrer dans la ville, puissamment défendue à l’est, pour y parvenir.

Il est la résidence officielle des comtes d’Armagnac jusqu’au dernier, Jean V d'Armagnac, tué lors de la prise de la ville par les troupes de Louis XI en 1473. Le château a été ensuite la résidence du gouverneur de la ville et du sénéchal.


L’hôpital se présente au débouché de la rue Nationale, qui fait un grand virage à gauche pour sortir de la ville en traversant, puis longeant les anciens remparts sud. C’est un édifice classique en forme de U, le bâtiment central et ses deux ailes encadrant une cour avec parterres, bassin et puits, fermée sur le quatrième côté par un portail et une grille. Tout le long des bâtiments s’ouvrent des arcades en plein cintre au rez-de-chaussée, constituant une galerie couverte, de grandes fenêtres à l’étage. Au centre, un avant-corps offre trois arcades et trois fenêtres en plein cintre, et est surmonté d’un fronton triangulaire portant une horloge. Une arcade avec une cloche, surmontée d’une croix en ferronnerie, coiffe le tout. Un grand escalier mène à l’étage, comme deux petits escaliers en bois à l’extrémité de chaque aile. De l’angle sud-ouest de la galerie, on accède à la chapelle, dont l’abside semi-circulaire est le seul élément qui apparaît du côté des remparts auxquels elle est accolée. Au sous-sol, une grande galerie voûtée répond à celle du rez-de-chaussée, elle abritait les ateliers où travaillaient les nécessiteux, avant d’être affectée aux locaux techniques et de service. L’édifice répond donc aux critères d’une architecture monumentale classique, et à un souci de fonctionnalité propre au siècle des Lumières.

En 2014, les services hospitaliers ayant été localisés ailleurs, la municipalité de Lectoure a décidé de mettre en vente le bâtiment4. Il sert actuellement de lieu d’exposition pour des antiquaires et brocanteurs.
Période de construction
XVIII° Siècle
Style dominant
Empire
Eléments architecturaux remarquables
Arcades,
Cave,
Couloir,
Fronton,
Monte-charge