Lieu pré-repéré par le réseau Film France
80166
màj : 10/06/2020
Chateau de Montaigut le blanc
23320 Montaigut-le-Blanc
France
Contacter la commission

ALCA Nouvelle-Aquitaine - Site de Limoges

| +33 (0)5 55 77 49 77

80166
Chateau de Montaigut le blanc
23320 Montaigut-le-Blanc
France
Contacter la commission

ALCA Nouvelle-Aquitaine - Site de Limoges

| +33 (0)5 55 77 49 77

Type de lieu
Catégories
Château
Point de vue
Environnement
Campagne,
Village
Présentation générale

Construit à l'emplacement d'une motte castrale culminant à 505 m d'altitude, le château austère s'impose.À sa construction en pierres, au XIVe siècle, son plan dessinait un quadrilatère flanqué de quatre tourelles formant des contreforts5.

Sa partie nord-ouest (logis seigneurial) est à présent restaurée. Les alentours du Château de Montaigut-le-Blanc ont été préservés, ce qui contribue à une réelle remontée dans le temps pour le bonheur des amateurs de cette période de l'Histoire. L'association des Amis du château de Montaigut, qui devient propriétaire du lieu en 1968, entreprend une vaste opération de restauration. Le château sera définitivement sauvé en 1989, lors du rachat des lieux par un couple qui s'endettera pour rénover la demeure.

Il est inscrit aux Monuments historiques depuis 19261.

Etat du lieu
Bon état général,
En ruines
Historique du lieu
Un premier lieu fortifié en bois existait dès le XIe siècle sur ce site3, mais ce n'est qu'au XIVe siècle (1357) que le château dont on peu encore voir les murs fut construit4. Jean de Brachet (un des premiers seigneurs de Montaigut) ou Georges de Villequier (gouverneur de la Marche) furent parmi ses occupants les plus notables.

Dès sa construction origienelle, il était le siège d'une garnison, ainsi qu'une halte pour les marchands et un refuge pour les paysans, victimes de l’insécurité des campagnes du moyen-âge.

En 1866, le comte Pierre de Cessac, président de la Société des Sciences et d'archéologie de la Creuse, déclare que: « Montaigut est devenu une carrière » et le baron Louis de Corbier a retrouvé un procès verbal de 1732 qui stipule que « la plus grande partie des bâtiments est inhabitable ». Cela signifierait que le château de Montaigut-le-Blanc est resté à l'abandon pendant près de 250 ans.
Période de construction
XI° Siècle,
XIII° Siècle
Style dominant
Gothique et Médiéval
Styles particuliers
Fortifié
Eléments architecturaux remarquables
Arcades,
Chambre,
Cheminée d'intérieur,
Escalier (monumental),
Terrasse (architecture),
Tour
Matériaux
Pierre