Lieu pré-repéré par le réseau Film France
80267
màj : 20/04/2021
Basilique Saint-Just
31510 Valcabrère
France
Contacter la commission

Commission du film Occitanie / Ciné 32 : Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Ariège

| +33 (0)5 62 63 69 30

80267
Basilique Saint-Just
31510 Valcabrère
France
Contacter la commission

Commission du film Occitanie / Ciné 32 : Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Ariège

| +33 (0)5 62 63 69 30

Crédits : Sarah Vallez
Crédits : Sarah Vallez
Crédits : Sarah Vallez
Crédits : Sarah Vallez
Crédits : Sarah Vallez
Type de lieu
Environnement
Campagne,
Montagne
Présentation générale

La basilique Saint-Just de Valcabrère est un édifice de style roman des xie et xiie siècles. Elle se trouve sur la commune de Valcabrère, en Comminges, à 17 km au sud-ouest de Saint-Gaudens (département de la Haute-Garonne, région Occitanie, France).
Elle est classée monument historique et, au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France, inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1998.

La justification de cette inscription est la suivante : « Les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle, passant en Espagne par la vallée de Luchon et le col de Vénasque, s'arrêtaient à Saint-Bertrand-de-Comminges et à Saint-Just-de-Valcabrère pour y faire leurs dévotions ». La découverte d'une tombe dans laquelle il y avait une coquille et un bourdon (bâton de pèlerin) a permis d'affirmer qu'il s'agissait d'un pèlerin de Compostelle.
Cette église présente une particularité rare. Une niche est aménagée sous le sarcophage placé, lui, sur le maître-autel. Dans cette niche, un malade pouvait venir passer une nuit en prières afin de se trouver pénétré par les ondes émanant du corps saint qui le surmontait. C’était là une coutume générale qui tomba ensuite en désuétude. La présence de ce tombeau et la niche laissent penser que l’église était un lieu de pèlerinage.
 

Etat du lieu
Bon état général
Historique du lieu
Un kilomètre à l'est de la cathédrale Notre-Dame de Saint-Bertrand-de-Comminges, la basilique est citée pour la première fois dans le Livre des Miracles de saint Bertrand du notaire Vital, qui suggère une occupation depuis l'époque romaine.
​​​​​​​La basilique actuelle fut bâtie aux XIe et XIIe siècles, et consacrée en 1200 par l'évêque Raymond-Arnaud de Labarthe.
Des fouilles ont permis de démontrer que le site était occupé depuis fort longtemps. En témoignent le sarcophage du IVe siècle et les nombreux remplois antiques dans la construction.
Dès 1840, elle est classée monument historique
L'accès à la basilique s'effectue en pénétrant d'abord dans le cimetière dont le portail d'entrée, du  XIIIe siècle, est inscrit aux monuments historiques depuis 1926.
Des pierres provenant de la ville romaine de Lugdunum Convenarum ont servi à sa construction et l'on trouve çà et là des bas-reliefs, des colonnes et chapiteaux de l'époque romaine qui ont été réutilisés.
Période de construction
XI° Siècle,
XII° Siècle
Style dominant
Art Roman
Eléments architecturaux remarquables
Portail,
Statue
Matériaux
Pierre

Lieux en relation