Lieu pré-repéré par le réseau Film France
51536
màj : 13/12/2013
Abbaye Notre Dame du Lys
77190 Dammarie Les Lys
France
Contacter la commission

Film Paris Region, Commission du Film Ile-de-France

| +33 (0)1 75 62 58 08

51536
Abbaye Notre Dame du Lys
77190 Dammarie Les Lys
France
Contacter la commission

Film Paris Region, Commission du Film Ile-de-France

| +33 (0)1 75 62 58 08

Crédits :
Légende :
Crédits :
Légende :
Crédits :
Légende :
Crédits :
Légende :
Crédits :
Légende :
Type de lieu
Environnement
Ville,
Parc ou jardin
Présentation générale
Etat du lieu
En ruines
Historique du lieu
Le premier nom de l’abbaye ne fera que reprendre celui du lieu, puisque Dammarie, du latin Domina ou Domna Maria signifie Sainte Marie. L’ordre de Saint Bernard était alors centré sur la dévotion à Notre Dame, d’où le nom actuel de la paroisse communale issue de l’oratoire élevé à la Sainte Vierge.
Dès 1250, apparaît l’appellation d’abbaye du Lys : Louis VII avait développé et fixé l’usage du Lys la héraldique capétienne.
Les guerres de Religions génèrent des troubles et le roi Henri IV apporte, en 1590, une rente à l’abbaye qui permet la construction du logis abbatial. L’œuvre de restauration débutée au « grand siècle des âmes », soit au XVII siècle, permet, à travers l’abbesse Marie-Françoise LESCUYER de la PAPOTIERE, d’obtenir de Louis XIV le recouvrement des anciens droits de l’abbaye : restauration de la clôture, décoration de l’église conventuelle avec exécution d’un ostensoir célèbre. Toute l’histoire du XVIIIè siècle tourne autour des difficultés financières que connaît l’abbaye. En 1178, en dépit du désir de reconstruire les bâtiments et le mue de la clôture, par la dernière abbesse, Jeanne-Elisabeth de FOISSY, la révolution chasse les moniales : la société populaire de jacobins de Melun ordonne la démolition du colombier en forme de tourelle, symbole de la féodalité, et du pavillon appelé Brancas. Le mobilier et les biens sont vendus, la mise en vente est décrétée le 31 mars 1792.
En 1798, après plusieurs cessions à différents propriétaires, il ne demeure que peu de vestiges de l’abbaye, de ses dépendances et du moulin.
Période de construction
XIII° Siècle
Style dominant
Roman
Eléments architecturaux remarquables
Colonne